La rééducation

La rééducation ne permet pas seulement de tenir correctement son crayon, de ne plus avoir de douleurs, d’écrire plus vite et plus lisiblement. En effet, mémorisation et écriture sont liées. L’écriture à la main permet de retenir plus facilement que si l’on écrit à l’ordinateur par exemple.

La première séance est consacrée à l’observation des écrits apportés par la personne qui commence la rééducation (cahiers d’école pour les enfants), ainsi que la copie de quelques phrases afin d’observer la posture, la tenue de crayon, la rapidité, la motricité des doigts. Les premiers exercices seront effectués lors de cette séance, ils seront à refaire quotidiennement pour la 2ème séance (qui aura lieu une semaine à 10 jours après). Pour les enfants, la présence d’un parent est indispensable pendant les séances car il devra veiller au bon déroulement de la rééducation à la maison.

Les séances suivantes sont espacées de 3 semaines à 1 mois. Les exercices évoluent selon les progrès de la personne rééduquée. Si les exercices sont pratiqués avec sérieux et quotidiennement, les progrès seront visibles rapidement. À chaque séance, il faudra rapporter les exercices faits à la maison afin de voir les progrès.

La séance bilan aura pour but de vérifier que les progrès sont bien acquis, et de délivrer quelques conseils pour les éventuels détails à améliorer (ne nécessitant pas de nouvelles séances de rééducation). Afin de féliciter l’enfant pour ses progrès, un diplôme de fin de rééducation sera délivré ainsi qu’un crayon d’or !

Voici une vidéo réalisée par ma collègue Anne Gaël Tissot, membre du réseau 5E, qui vous explique pour qui et pourquoi s’engager dans une rééducation de l’écriture.